Votre enfant a des besoins spécifiques ou des difficultés à l’école ou au collège ? Voici quelques pistes…

Education et scolarité : difficultés et solutions

Chaque année, environ 8000 enfants naissent avec un trouble, un handicap, une pathologie… Les parents sont les premiers experts de leurs enfants, leurs inquiétudes doivent être prises en compte avec toute l’attention nécessaire ! Mais pas facile de savoir quand il faut vraiment agir. Vous trouverez dans ce guide quelques questions à se poser.

Pour les élèves en difficulté ou qui ont des besoins spécifiques – difficultés scolaires, troubles “dys”, handicap, haut potentiel…- de nombreuses aides existent à Versailles ou sur Internet ; mais elles sont parfois méconnues. Vous trouverez dans ce guide un récapitulatif des principaux dispositifs existants, des contacts, des textes de référence.

Des conseils de parents

Face aux difficultés des enfants, les diagnostics et les solutions sont souvent découverts bien tardivement après des années d’errance, des consultations de spécialiste en spécialiste. Pouvoir échanger avec d’autres familles sur le quotidien, les difficultés rencontrées mais aussi les bonnes adresses et « les bons tuyaux » permet de gagner du temps et de l’énergie !

écolier de primaire souriant tenant un style devant son cahier. Pot de crayons de couleur, pots colorés, arrière plan avec des dessins d'enfants

Quand s’inquiéter ?

Des signes peuvent vous inquiéter concernant votre enfant. Le premier réflexe est d’en parler au médecin qui le connaît bien (médecin traitant ou pédiatre) et de vérifier la vue et l’audition. Mieux vaut s’inquiéter trop tôt ou « pour rien » que très tard, tout en évitant de tomber dans l’excès de consultations de nombreux spécialistes pour avoir plusieurs avis.

« Vous, parents, êtes les premiers experts de votre enfant, connaisseurs de ses forces et faiblesses … mais restez à l’écoute ! »

Quelques signes dès les premières années :

  • il ne vous regarde pas, il ne pointe pas du doigt, il ne se retourne pas quand vous l’appelez
  • la motricité parait compliquée pour lui, il a des difficultés pour imiter, pour accéder au jeu symbolique, à l’imagination
  • il a peur du bruit, se bouche les oreilles, se frotte au sol, se balance.

Puis à l’école élémentaire :

  • il a toujours peur d’aller à l’école, il pleure ou veut rester à la maison, il a régulièrement mal au ventre
  • il a des difficultés pour écrire, pour suivre une lecture, pour comprendre un texte, pour mémoriser (comme une table de multiplication, une poésie), il confond des lettres et/ou des chiffres
  • il est fatigable, n’arrive pas à s’organiser
  • il a du mal à se faire des amis, ou ne se sent pas intégré

 Liste non exhaustive! Faites-vous confiance : si vous vous inquiétez ou si un enseignant s’interroge, mieux vaut en parler.